Eternal Sonata

Un rêve, une mort, une histoire, un compositeur de classique… Voilà en gros ce qu’on peut retenir d’Eternal Sonata, sortie en octobre 2007 sur Playstation 3 et Xbox 360, développé par Tri-Crescendo, édité par Namco.
Eternal sonota 2
Imaginez que près de la mort, vous faites un grand rêve… C’est ce qui arrive à Frédéric Chopin, le fameux compositeur de musique, dans ses derniers moments, il vit entre son monde et un monde imaginaire où il est encore bien vivant, ce monde est celui de Polka, Ilegretto et Piccolo, ainsi que d’autres personnages, le groupe partira pour une grande quête vers la « poudre minérale ».

Graphiquement, on se retrouve avec un jeu très coloré, sous un moteur en Cell-Shading, ce qui donne malgré une histoire assez triste, des couleurs vives pour donner à nos yeux, des instants de beautés du RPG.Le scénario est coupé en deux morceaux, la vie de Chopin qui est mis entre les 7 chapitres et le monde imaginaire, ce qui nous permet surtout de bien comprendre les parallèles avec le scénario, un peu lent à se mettre en route, il reste une bonne oeuvre japonaise. Mais la fin se perd dans des réflexions métaphoriques.
Pour moi, le plus grand point du titre, c’est les combats, ils sont un mélange de tour par tour, et de temps réels, ainsi quand c’est le tour d’un de nos personnages, il peut se déplacer comme il le sent dans la limite… attention… du temps, et non d’une barre d’action ou autres comme beaucoup de Rpg, et ainsi au fur et à mesure, des combats, faire monter une autre barre, celle des combos, plus elle est haute, au plus que les coups spéciaux sont puissants.
En parlant des coups spéciaux, ils se modifient selon la lumière ou l’ombre, ce qui rajoute aussi un côté tactique aux combats. Le titre joue énormément sur ce procédé, car aussi bien nos héros ainsi que les ennemis sont touchés par ce système.

Eternal-Sonata-PS3

L’équipement est des plus simples, deux emplacements pour lui, et deux emplacements pour les objets, c’est léger, par rapport à d’autres jeux, où on se perd dans les pièces et autres;Pour une fourchette de 25h à 30h, on se retrouve avec un jeu avec un graphisme superbe et enchanteur, un bon système de combat, et une bande-son de Motoi Sakuraba, et des compositions de Chopin jouées par Stanislav Bunin.

Video youtube : https://www.youtube.com/watch?v=4GfJaVIBkR4

«Project Resistance : Capcom nous en dit plus !»«PS5: Présentée en février 2020 ?» «TEST Outward» «Kit Presse SONY PlayStation 1997» «ELECTRONIQUE ARTS BOSSE SUR DES TITRES POUR LA PS5» «Dragon Quest Builders 2» « Manette PS4 a 14000…$? » « PS5: un avenir proche? » « PS5: Petit résumé des Infos » « Nos coups de cœur…? »

N’hésitez pas à nous suivre ICI pour connaitre toutes nouveautés et rejoignez-nous sur les réseaux sociaux pour partager votre passion

Facebook

Instagram

Twitter

Youtube

SOUTENIR LE SITE AVEC UN DON: ICI

Fan-Club-PlayStation-BAS

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :