Devil May Cry le test d’un fan

Mercredi 13 mars 2019

19h00 : La journée a été longue. Le retour à la maison va me faire du bien. J’embrasse ma douce famille. Ma femme me dit que je suis attendu par une mystérieuse enveloppe à bulle. Je l’ouvre délicatement. A l’intérieur je découvre, dans un boîtier à CD classique, un disque avec la mention DEVIL MAY CRY 5. Je m’attendais à ce que l’enveloppe s’auto-détruise comme dans mission impossible. Ma mission est désormais de réaliser un grand test pour tous les membres de notre groupe. C’est parti !!!

Jeudi 14 mars 2019

16h35 : Je suis de retour chez moi. La tentation est grande de passer directement au jeu. Encore un peu de patience, je dois m’occuper de la cuisine. Ma rebelle de fille profite de ce moment pour commencer sans moi (faite des gosses qu’ils disaient). Dix minutes après elle rend les armes et me déclare qu’elle est officiellement nulle à ce jeu. Rassure toi ma fille, le vétéran va venir prendre la relève.

20h30 : Je me pose une question existentielle, vais-je insérer le jeu dans spiderman (la console pas le bonhomme) ou dans ma dragon quest ? J’opte pour la rouge, avec un peu de chance et quelques incantations magiques peut être que l’araignée me prêtera main forte.

20h36 : Pourquoi faut il qu’il y ait toujours trois plombes de mise à jour quand on se décide à jouer ?

20h39 : Les mises à jour sont terminées, merci la fibre.

20h40 : Le point positif de la mise à jour c’est que je peux maintenant choisir l’option JAP avec les sous-titre en français. Ceux qui ont déjà vu un Bruce-Lee doublé en québécois ou un Ken le survivant doublé par le club Do comprendront mon choix.

20h42 : Le jeu m’insulte en me demandant si je veux commencer en mode humain (débutant) ou chasseur de démons (vétéran). A ton avis le jeu ?

20h43 : Ah enfin !! On peut aller casser du démon. Détail important, sachez qu’à la page du menu principal vous pourrez accéder à l’histoire complète de la série. Allez y jeter un œil, c’est très instructif de se replonger dans l’histoire avant d’aborder ce nouvel épisode

Nero qui farce
Ben oui quoi !!! Il n’est toujours pas abonné, correction en vue

20h44 : On débute avec NERO. Son gameplay repose sur les Devil Breakers, elles lui offrent une multitude de possibilités. Les combos semblent pouvoir s’enchaîner à l’infini. Elles ont toute un pouvoir unique, mais la fonction la plus jouissive c’est celle qui permet de l’utiliser comme un grappin, pour attraper, repousser et envoyer balader les démons dans tous les sens (ça vous rappelle pas un certain SCORPION ?).
Red Queen, son épée qui vrombit comme une Harley Davidson est évidemment de la partie. L’action du jeu est souvent (peut-être un petit peu trop) coupée par des cinématiques et des flash-back.
Ces scènes sont par contre magnifiquement réalisées, on est pas du tout déçu. L’équipe artistique a réalisé un travail remarquable, on en prend plein les yeux et sans aucun ralentissement.
L’action est épaulée par une bande son bien « heavy métal » ce qui nous donne encore plus l’envie de massacrer les démons.
A ce niveau une première chose me gène, la gestion de la caméra, parfois on ne sait plus trop où on tape, surtout quand l’ennemi est imposant.

23h56 : J’ai passé de bons moments avec NERO, j’ai pu paufiner mes combos et améliorer ses capacités en échange d’orbes de sang vaillamment gagnées au combat.

23h57 : Un boss très impressionnant débarque tout à coup dans mon salon (mon épouse) et me dit que si je n’intégrais pas tout de suite le lit conjugal je dormirais sur le canapé jusqu’à ce que mort s’en suive… J’obtempère sans sourciller… A demain.

Vendredi 15 mars 2019

08h00 : Café

08h10 : Mon fils me questionne sur mon emploi du temps, j’ai du mal à lui faire comprendre que papa va travailler en jouant à la console.

08h25 : Les enfants sont à l’école, madame est au travail, j’appuie sur la touche PS en sirotant mon deuxième café.

V
V comme Vraiment réussi

Je reprends la partie avec un nouveau personnage jouable : V ! Au premier regard on se demande ce qu’il peut bien faire dans ce casting. Ce n’est vraiment pas l’archétype du guerrier de service. Il est taillé dans un cure-dents, il se déplace avec une canne, alors quid ? J’ai compris en jouant qu’il était très bien comme ça : il ne va pas lui même au front.
Il peut invoquer trois démons qui iront tranquillou faire le travail à sa place : l’oiseau Griffon, Shadow la panthère et Nightmare (un golem qui déménage encore plus vite que les déménageurs bretons). Ces trois démons sont d’ailleurs un joli clin d’œil aux épisodes précédents, ce sont de anciens adversaires.
V se déplace parfois sur un petit nuage noir ( je le soupçonne d’être à la recherche des 7 boules de cristal). Le gameplay avec lui est vraiment étonnant, je dirais même novateur. Il amène un vent de fraîcheur dans la série, une « V »raie réussite.
Il est à noter qu’avant de me lancer sur la piste de danse avec ce personnage je suis allé faire un petit tour dans les limbes. Ce lieu n’est autre qu’une salle d’entraînement qui vous permettra d’aiguiser vos attaques… Bien vu CAPCOM.

les limbes
Les limbes pour s’entrainer.

10H30 (enfin à peu prêt) : Je prends ma première grosse claque face à un boss de fin de niveau, une pause s’impose. J’aurais pu dépenser une démonite dorée pour ressusciter mais il faut savoir accepter la défaite.

11h00 : Petite halte sur les réseaux pour voir comment va le monde aujourd’hui.

12h00 : Déjeuner

13h00 : J’aime quand ma factrice me rapporte des colis.

14h00 : Sieste, celle-ci ne fut pas vraiment de tout repos (je voyais des démons partout dans mes rêves). A mon réveil j’ai immédiatement affûté tout mes couteaux de cuisine, on ne sait jamais !

16h00 : Un café et c’est reparti au niveau dix je retrouve DANTE le maître du jeu, il nous revient magistralement dans ce 5ème épisode. Plus puissant que jamais. Il est de retour avec toute son armurerie ; évidemment Sparda ; mais aussi une sorte de nunchaku Cerberus, qui utilise les trois éléments du feu, de la glace et de l’électricité ; la Cavaliere, une moto épées-tronçonneuses (j’adore)  ; Balrog, des  bottines et gantelets terriblement efficaces Kalina-Ann, deux lance-roquettes.
Tout cela additionné aux différents styles : Swordmaster, Gunslinger, Trickster et Royalguard vous promet des combos sublimes. Je ne vous spoile pas tout, il y a bien d’autres joyeusetés.

17h30 : Ma chère et tendre qui est revenue du travail fait remarquer à ma fille que DANTE a un faux air de ANGEL (BUFFY contre les vampires). Note pour moi même, pensez à planquer le disque du jeu quand je ne serais pas à la maison.

18h30 : Pause. Chérie qu’est ce qu’on mange ce soir ? Réponse de ma moitié : « Ce que tu vas préparer toi-même». J’obtempère sans sourciller, j’ai vraiment peur de ce boss.

20h45 : Je me fais confisquer la télé sous prétexte qu’une nouvelle série est à voir sur fliflix, Ô rage ! Ô désespoir…

22h00 : Je récupère la télé (sourire de satisfaction). J’enchaîne les niveaux en essayant au maximum de peaufiner ma note de style. C’est la base du jeu après tout, c’est un BEAT THEM ALL. L’essentiel du combat repose sur une note de style qui évolue en fonction de vos actions. Plus vous variez les combos plus vous y mettez du style, plus votre score augmentera et plus vous récolterez les démonites rouges, la monnaie du jeu. Vous pourrez alors dépensez vos démonites au carrouf à perfectionner l’attirail et les capacités de vos persos.

01h12 : Ou je suis fatigué ou mon chat a réussi à intégrer le jeu. Après vérification je suis fatigué. Je me désincruste du canapé, je chasse mon chat de devant l’écran. Bonne nuit tout le monde.

Samedi 16 mars 2019

Une fois le niveau bonus de vie réelle terminé (le ménage, les courses, les devoirs des enfants, lessives etc.) je consacre le reste de la journée à terminer une première fois le jeu. Et oui ce jeu se doit d’être terminé plusieurs fois afin de débloquer des niveaux de difficultés supplémentaires ainsi que d’autres compétences pour nos trois héros. Au total j’ai mis une douzaine d’heures. La fin est sublime. Je n’ai qu’une seule envie : recommencer. Mais soyons sérieux, j’ai un article à rendre.

8 pouces

Ce que j’ai aimé :

– Les graphismes

– la bande son

– V

– Les combos ahurissants

Ce que j’ai moins aimé :

– Gestion de la caméra

– Les cinématiques un poil trop nombreuses

C’est un retour très réussi de la licence Devil May Cry, CAPCOM a repris les choses en main et ça fait du bien. Bravo. Espérons qu’il ne faille pas attendre dix ans pour un nouvel épisode. Je lui accorde la note de 8 pouces sur 10 (vous n’avez pas oublié, je note en pouces).

P-S : Un grand merci à la TEAM FanClub PlayStation Officiel. Un grand merci à CAPCOM France (et surtout à JO qui se reconnaitra) et un grand merci à ma fille. Conseil du papi gamer : Faites découvrir ce genre de licence historique à vos enfants gamers.

Envie d’acheter ce jeu?
La version standard ici: AMAZON
Devil May Cry 5 Collector’s Edition est disponible en Import ici: AMAZON

À lire aussi : «PS5 Rétrocompatible PS1 a PS4?»   «Une PlayStation 5 PRO en approche?»   « Manette PS4 a 14000…$? »   « PS5: un avenir proche? »   « PS5: Petit résumé des Infos »   « Nos coups de cœur…? »

Les Promotions et bons plans Jeux Vidéo Amazon: ICI

N’hésitez pas à nous suivre ICI  pour connaitre toutes nouveautés et rejoignez-nous sur les réseaux sociaux pour partager votre passion

Facebook

Instagram

Twitter

Youtube

SOUTENIR LE SITE AVEC UN DONS: ICI

Fan Club PlayStation Officiel V2 petit
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :