{TEST} ACE ATTORNEY TRILOGY PS…4

OBJECTION votre honneur !!! J’ai des preuves tangibles d’aimer 株式会社カプコン (CAPCOM). J’objecte le fait de leur faire confiance à chaque fois monsieur le juge. Ils ont mainte fois gagné ma confiance. Je ne parle pas en tant que gamer, votre honneur. J’ai pour moi d’avoir une solide expérience avec eux. Ils ne sont pas coupables, monsieur le juge… Je vais vous le démontrer.

Mais laissez-moi vous expliquer, monsieur le juge. Laissez moi vous expliquer le début de toute cette affaire. Ace Attorney a été développé par CAPCOM et il a fait son apparition, pour la première fois, sur GAMEBOY ADVANCE. La « simulation » de tribunal voyait le jour sur console de jeux. CAPCOM prit un risque à ce moment mais l’avenir sourit aux audacieux. Monsieur le juge, les faits sont incontestables Ace Attorney a réussi le pari de devenir un des titres incontournables de CAPCOM. Il a réussi des ventes remarquables et l’essor de la NINTENDO DS lui a ouvert le chemin de l’Occident et du monde. Il n’est que justice de le voir arriver sur nos consoles de salon de dernière génération.

– J’appelle à la barre mon premier témoin, monsieur Effeleps.

– Monsieur Effeleps vous avez découvert la scène du crime, racontez nous cette journée.

scène de meutre
Scène de crime

– Très bien, j’ai reçu un message de mon rédacteur en chef ce jour là (Monsieur JO). Il me demandait de consulter mes mails, que j’avais dû recevoir un message d’un certain CAPCOM. Monsieur JO m’avait bien signifié d’apporter une attention particulière et toute l’aide nécessaire à CAPCOM. Il devait être seize ou dix sept heures quand j’ai consulté ma messagerie.

OBJECTION votre honneur ! Le relevé de lecture de messagerie de monsieur Effeleps indique 16h47. La précision est nécessaire dans cette affaire. Continuez monsieur.

– Oui 16h47, je m’excuse. Donc j’ai ouvert ma messagerie et j’ai lu attentivement le mail de CAPCOM. Dans ce message il y avait un code de téléchargement, un nom et une requête de test. J’ai donc téléchargé le jeu Ace Attorney Trilogy. Au départ comme le prouvent les photos on m’a demandé de choisir entre les trois jeux. Car en effet il y a bien trois jeux (heureusement pour une trilogie).

CHOIX DES JEUX

Le premier épisode, Phoenix Wright Ace Attorney, m’a permis de me familiariser avec l’environnement, le game-play et les principaux acteurs. Phoenix Wright est un jeune avocat de la défense et le héros du jeu. Il doit défendre judicieusement ses clients, son modus operandi (mode opératoire) constituera une partie importante du game-play. Aller sur la scène du crime, collecter des indices et interroger les témoins. C’est bien souvent là, d’ailleurs, qu’on retrouve ce cher Dick Gumshoe (Dé Tektiv), le détective en chef.

Le detéctive chiant
Bon ce n’est pas Oracio mais il est attachant le Dé Tektiv

Une fois la phase d’inspection et de collecte terminée on bascule au cœur du jeu, le procès. il faudra écouter les témoignages des divers personnages qui passeront à la barre, et de procéder ensuite à une cross examination – soit, une contre-examination -. C’est à dire, repérer les mensonges ou manquements du témoin et de le corriger en choisissant les bonnes preuves au bon moment et en plaçant le fameux OBJECTION.

OBJECTION

Si votre objection n’est pas recevable, le juge vous pénalisera, et au bout de cinq pénalités, votre client sera déclaré coupable GAME OVER il n’y aura plus qu’à recommencer.

LES PREUVES
Trouver la bonne preuve pour contredire !

– Voilà maître je vous ai tout dit.

– Objection votre honneur ! Monsieur Effelps n’a pas tout dit, les relevés de sa PlayStation 4 nous indiquent qu’il a joué longuement, qu’il s’y est repris à plusieurs fois sur certains épisodes… Dites nous tout monsieur, nous avons une preuve vidéo :

– Effectivement maître si LES JEUX peuvent paraitre simple ils sont en fait complexes à terminer. Il faut rester concentré et faire preuve de beaucoup de discernement pour déceler les menteurs et les contradictions. De plus chaque jeu est divisé en plusieurs épisodes et chaque épisode constitue la trame de l’histoire principale. Il faut vivre ces jeux comme un feuilleton, ou un roman interactif, avec son lot de personnages attachants et hauts en couleur.

la bimbo
hou la jolie témoin, allez hop interrogatoire

Les dialogues sont hilarants et bourrés de gags pour peu qu’on ne soit pas fâché avec la langue de Shakespeare.

le juge
Le juge
le méchant juge d'en face
Le procureur Edgeworth (Benjamin Hunter), le rival de Phoenix Wright

– Monsieur le juge, Effeleps avoue donc qu’il a aimé ce jeu.

– Monsieur le juge, maître, en effet j’ai aimé ce jeu j’ai rigolé, je me suis surpris à recommencer et à persévérer. Mon épouse a vu des sourires et a noté des agacements dans mon comportement. Tout ceci est effectivement le signe que cela m’a plu. Cependant j’ai noté deux points fâcheux : L’absence de traduction française et l’envie systématique de couper le son à l’énoncer des dialogues (les tic tic tic tic tic des textes qui défilent). Ce jeu a laissé des troubles du comportement chez moi monsieur le juge, la moindre miette de pain dans la cuisine me parait suspecte, je prends tout en photo (au cas où) et je soupçonne mon chat d’avoir un plan pour dominer le monde.

(le juge) : Au vu des éléments en ma possession, je déclare CAPCOM coupable d’avoir développé un bon jeu. Coupable d’avoir remasterisé impeccablement cette trilogie. Coupable de le mettre à disposition des joueurs dès le 09 avril 2019 pour la modique somme de 29,99€ et uniquement en téléchargement (pour le moment en tout cas). En conséquence je condamne CAPCOM à respecter ses engagements et à proposer aux joueurs une traduction française au plus tard cet été. Monsieur Effeleps, combien de pouces accorderiez vous à ce jeu ?

– Tout dépend monsieur le juge, si une traduction digne de ce nom nous arrive cet été je dirai 7 pouces mais pour le moment je laisse une réserve de 6 pouces.

La séance est levée.

Ce que j’ai aimé :

– Les rebondissements; on ne s’ennuie pas à voir l’histoire progresser.

-Les personnages en contact avec Phoenix sympathiques ou antipathiques, éléments importants du scénario et toujours prêts à aider à la progression de la narration.

-Les clients de Phoenix qui ne lui sont jamais étrangers ou alors ne le restent pas, la vie de notre avocat est impactée par ces différents procès.

Les points négatifs :

-La durée des procès, même si l’histoire se construit sur plusieurs rebondissements inattendus, le juge prend son temps avant de se laisser convaincre…

-Les cross examination, parfois difficiles au vu d’une fausse vraisemblance (même si dans les moments de doute, l’entourage de Phoenix est toujours là pour apporter son soutien). De plus, les pénalités accordées ne suffisent pas à choisir les preuves au hasard si jamais on se sent perdu (vive les blocages…).

Je vous laisse avec le trailer officiel :

À lire aussi :

«PS5: Le Kit de Développement a fuité» «Devil May Cry le test d’un fan» «Kit Presse SONY PlayStation 1997» «PS5 Rétrocompatible PS1 a PS4?» «Une PlayStation 5 PRO en approche?» « Manette PS4 a 14000…$? » « PS5: un avenir proche? » « PS5: Petit résumé des Infos » « Nos coups de cœur…? »

Les Promotions et bons plans Jeux Vidéo Amazon: ICI

N’hésitez pas à nous suivre ICI pour connaitre toutes nouveautés et rejoignez-nous sur les réseaux sociaux pour partager votre passion

Facebook

Instagram

Twitter

Youtube

SOUTENIR LE SITE AVEC UN DONS: ICI

Fan Club PlayStation Officiel V2 petit
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :