[TEST] BLOOD & TRUTH PS4

PRÉSENTATION

Ce jeu, développé par SIE London Studio et édité par Sony Interactive Entertainment (mais si c’est le premier logo de la PS1 à apparaître quand on l’allume), est disponible depuis le 28 mai ICI.
Blood&Truth est un jeu ACTION/AVENTURE qui utilise le système VR afin de nous plonger au cœur de l’action.

Condition de test

Confortablement assis dans un canapé avec une PS4 1To, le Playstation VR et les PS MOVE (indispensable). L’anti-vomitif, étonnamment, n’a pas été nécessaire.

L’HISTOIRE

Vous incarnez Ryan Marks, un SUPER SOLDAT AMERI un agent des forces spéciales britanniques en mission quelque part dans un pays au nom imprononçable que nous appellerons paysdésertique_1. Suite à une mission de sauvetage réglée comme du papier à musique vous apprenez la mort de votre père et êtes rappelé au pays.

Ce fameux désert, qui fait office de tuto. Malin !

Lors de vos retrouvailles avec la famille (le frère tête brulée, la sœur geek … tête brûlée également et la mère … bon vous avez compris) un grand méchant entrepreneur du crime vient vous proposer une offre que vous ne pouvez pas refusez, vous obligeant à céder l’entreprise familiale.
Contraint de vous exécuter vous profitez d’un moment de faiblesse d’un bras droit, pour vous libérer et ainsi préparer votre revanche.

En haut au centre M. Granméchanpabo en bas la famille, passant un bon moment aux mains de leurs ravisseurs.

Si VR tu utiliseras, la qualité graphique limitée tu accepteras

L. Tsu, Asia Game Quality Gourou

LE GAMEPLAY (ou « technicité de jouabilité » en Français)

Parlons peu, parlons technique

Si c’est votre première découverte d’un jeu VR, vous aurez besoin d’un temps d’adaptation conséquent. Étant moi-même consommateur, il m’a fallu tout de même une bonne dizaine de minutes avant de manipuler la bête.
Pour un débutant, je vous conseille de faire des pauses, afin de limiter l’effet « mal de mer » que vous pourriez ressentir en y jouant (cet effet survient surtout lors de déplacement rapide).
Notons tout de même que l’équipe de développement limite cet effet en ayant intelligemment limité les distances parcourues et en vitesse réduite, c’est FORT APPRÉCIABLE et mon estomac vous en remercie.

L’avantage du système est que vous pouvez jouer « confortablement installé » dans votre canapé, même si à certains moments vous aurez env… « RAAAAH BOUGE DE LA« , « GRENAAAAAAAAAADE« , « Tiens, est-ce qu’il y a un ennemi ici ? Je vais me pencher pour voir« , je disais, vous aurez envie de vous mouvoir et cela ne fait qu’accentuer le plaisir de jeu.

AVIS

Je suis John-Peter Rambo-Drake-Bond

Dans l’ensemble cela reste un jeu d’action classique, nous avons un objectif, un niveau à parcourir.
Cela se représente par plusieurs phases de jeu successives : celle ou l’histoire est raconté par votre interlocuteur (permet une pause bienvenue lors de la session de jeu en VR), une préparation de mission (où vous contrôlez le joueur et l’équipement qui est personnalisable) et les missions.

Les armes sont variées, mais sans plus (le classique silencieux, la mitrailleuse, des grenades, …) l’utilisation des PS MOVE est INDISPENSABLE sinon, autant vous prendre un jeu classique à la manette sans VR, pour le même prix vous y gagnerez.

Il est à noter que lors des missions, la VR est intégrée au jeu via des petites séquences, comme lorsque vous devez poser des explosifs, il faut : 1) poser le plastique, 2) mettre le détonateur et 3) l’activer.
Ça n’est pas la révolution de l’année mais il faut tout de même le souligner.
PS : Mention spéciale au traditionnel lancer-de-boulette-de-papier-dans-la-corbeille

Votre vie, comme tout les jeux maintenant, correspond à une valeur « clé » plus vous prenez de coups, plus l’écran devient rouge, au bout d’un moment soit vous mourez (rare) soit vous avez vidé vos chargeurs, et retrouvez votre jeunesse éternelle en quelques secondes.
Votre mort, viendra le plus souvent d’un échec de l’objectif comme « protéger untel » ou « capturer VIVANT tel méchant qui fuit« 

– « Vas-y, on va dire que s’il le tue, on lui fait perdre le niveau »

– « Ouai, et à la fin le mec il meurt quand même quoi qu’il arrive. Ça leur fera les pieds »

*Rire diabolique commun*

Conversation secrète enregistrée entre 2 développeurs du jeu

Un exemple typique d’utilisation de la VR : pour recharger vous portez votre main à la poitrine, (position des chargeurs) puis un mouvement vers votre arme.

Le plus : c’est un mouvement intuitif, qui se garde en mémoire rapidement y compris dans les situations de PANIIIIQUE.

Le moins : vous ne savez jamais combien de chargeurs il vous reste. J’ai bien tenté de vider tout ce que j’avais, mais je ne suis jamais tombé en rade de balles (tout en sachant que le jeu vous donne des TONNES de munitions)

Munitions ? Pourquoi faire ? … Prends-les dans le doute.

La plupart des actions de ce type sont du même acabit : pour une grenade ; une main pour la tenir et lancer, l’autre pour la dégoupiller.
Ce qui est, sans aucun doute, un petit plaisir.
Attention cependant, la VR étant capricieuse, sachez que la seconde grenade a fini à mes pieds.

GRENADE !!

Jeu de mains …

Une des grandes force de ce jeu est d’avoir intégré le joueur, comme souperstar de film d’action. Même si vous ne contrôlez pas tout, l’action est rythmée, de ce fait le sentiment de lassitude ne se fait pas ressentir ici.
De plus, l’équipe de développement a eu suffisamment de retour depuis la sortie du PS VR pour maîtriser et limiter le malaise que produit l’utilisation de la VR.
La maniabilité est intuitive même si par moment quelque peu capricieuse comme le capteur qui ne … capte plus ou encore les PS MOVE aléatoire. Soit, mettons cela sur le compte de la technique et non du jeu.
Enfin, la VR est utilisée à son maximum intégrant des petits jeux dans les missions ou aux intermissions.

le PLAISIIIIIIIIIIIIR, en toute discrétion.

Jeu de vilains !

Comme cité ci-dessus en prémices, la technologie de la VR (même si le PS VR est le plus avancé en rapport Qualité / Prix et de ce fait le plus accessible au grand public) restant encore limité la qualité graphique s’en fait ressentir.
Les aléas de la jeunesse du motion gaming (ou jouabilité par le mouvement en français) impacte forcément le jeu.
Le scénario comme tout bon film récent américain d’action ne casse pas trois pattes à un canard, sachant que vous saurez assez rapidement comment tout cela va finir (et accessoirement, un canard ne possède que 2 pattes NDR).
Enfin, le jeu reste tout de même assez court, comptez en moyenne 6 heures pour le finir.

To finish : the flyboat

Les notes c’est surfait.

J. César, testeur de jeux d’arène.

Je vais donner un Pouce en l’air si vous avez envie de découvrir un jeu plein d’action et qui permet de « presque » se prendre au jeu (dans tous les sens du terme).

Cependant avec une durée de vie assez courte, même si le coté cinéma du jeu est tentant, il reste encore trop cher au prix de lancement pour se faire plaisir un court instant.

PS5: Le Kit de Développement a fuité» «TEST Ace Attorney Trilogy» «Kit Presse SONY PlayStation 1997» «PS5 Rétrocompatible PS1 a PS4?» «Une PlayStation 5 PRO en approche?» « Manette PS4 a 14000…$? » « PS5: un avenir proche? » « PS5: Petit résumé des Infos » « Nos coups de cœur…? »

Les Promotions et bons plans Jeux Vidéo Amazon: ICI

N’hésitez pas à nous suivre ICI pour connaitre toutes nouveautés et rejoignez-nous sur les réseaux sociaux pour partager votre passion:

Facebook

Instagram

Twitter

Youtube

SOUTENIR LE SITE AVEC UN DONS: ICI

Fan-Club-PlayStation-BAS

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :