XIII à la douzaine

Nous promettant un retour en enfance pour le 10 Novembre, le studio Ubisoft mise sur le chiffre 13, et ça devrait lui porter chance.

Vous l’aurez compris, la bande dessinée éponyme XIII s’offre un retour en grande pompe avec un remake 17 ans plus tard, presque jour pour jour.

Le jeu rend évidemment honneur à Jean Van Hamme et William Vance, les dignes créateurs de l’univers.

Il nous replonge dans les années 90, troublées par la mort du président américain, un assassinat qui rendrait jaloux John Fitzgerald Kennedy. C’est ainsi, qu’après une sieste sur la plage et une légère blessure par balle, nous daignons reprendre nos esprits, sans pour autant retrouver la mémoire. Mais un indice, sur nous, tatoué, le chiffre XIII.

Heureusement pour vous, en plus d’avoir un humour semblable à celui de la rédaction, vous possédez un talent certain et une aisance à en faire pâlir Jason Bourne, pour les armes en tout genre.



Comme tout FPS qui se respecte, nous pouvons nous attarder sur l’étendue des armes qui s’offre à nous. Passant du petit classique 9mm au gros Bazooka de bourrin, vous aurez aussi la possibilité d’accessoiriser vos armes et de ne pas manquer d’inventivité en utilisant le décor. Optant alors soit pour une approche discrète des ennemis, chose impossible avec une grenade ou un AK47, étant, vous l’aurez vu venir, votre seconde option.

Maintenant si vous avez encore besoin de « 13 raisons de pourquoi » y jouer, c’est simple: lisez les BD.

Sinon cliquez ici

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s