Introduction au rythme : de l’arcade à la PS2

Si je parle des jeux de rythme, vous pensez peut-être tout de suite à Guitar Hero ou Dance Dance Revolution et son tapis de dance. Et pourtant, ce style qui n’a pas vraiment percé chez nous est un genre très populaire au Japon. Que ça soit un jeu indépendant ou une grosse licence, quelques studios ont tentés leurs chances.

Pour généraliser, un jeu de rythme est un jeu ou il faut presser sur un bouton au moment où l’indicateur à l’écran vous dit de l’appuyer. Rien de bien compliqué dit comme ça, mais quand il s’agit de le faire sur un enchaînement précis et rapide sur une durée de 2 à 3 minutes ( selon le jeu et la piste ) le tout en rythme avec la musique en fond cela devient une autre paire de manches.

D’un jeu à l’autre il peut y avoir un univers complètement différent, style de présentation à l’écran, ou façon de jouer, d’ambiancer … Bref il y a du choix et encore plus si on regarde au delà du vieux continent.
Pour illustrer tout ça, voici un petit diaporama rapide avec quelques titres de tout style, plateforme et régions confondues. Pas besoin de donner les titres, vous les retrouverez tout au long de cette série de 3 articles qui raconte les débuts du genre jusqu’à aujourd’hui en mettant à l’honneur des jeux plus ou moins connus.  

Comme j’ai dit, il y en a pour tout les goûts et toutes les envies. En Europe on retrouvera surtout Guitar Hero, Rock Band ou peut être Dance Dance Revolution qui ont eu leur moment de gloire aujourd’hui essoufflé. Quelques indés font leurs apparaissions grâce aux nouvelles génération de console de plus en plus accessible pour les petits studios qui ont pour objectif d’amuser les gens et non de malmener leurs concurrents.

Il n’y a pas de jeux meilleurs ou pires que les autres car la moitié de l’intérêt du jeu réside dans sa musique, c’est la playlist proposé qui fera principalement qu’on aime ou qu’on aime pas.
Un petit temps d’adaptation sera nécessaire au début ainsi que de connaitre sa manette par cœur, rien de bien insurmontable mais avec quelques jours d’entrainement vous devriez réussir quelques « Perfect » ( Aka : Pas une fausse note ) dans la plupart des jeux et progresser dans la difficulté sans trop de problème.

Pour commencer l’histoire, il faut se rendre sur les machines d’arcades, là où le genre a vraiment commencé et qui continue d’avoir du succès aujourd’hui. Ces machines en constante évolution aussi bien sur la qualité visuel et fonction : écran tactile, détection des mains, lecteur de carte de profil, classement en ligne en temps réel …

Sur la gauche une Pop’N Music de 1998 avec juste des boutons et à droite une Chunithm beaucoup plus récente avec écran HD, qualité de son supérieur, détection de mouvements, un « clavier » sensible à la pression …

Il est à noter que Sega et Konami sont les principaux acteurs dans ce domaine et possèdent de nombreuses licence de jeux musicaux. Le faible attrait pour les bornes d’arcades dans le reste du monde font que seul le Japon continue d’en produire et d’en mettre à jour à l’heure actuel.

Lors de mon voyage, j’ai fait le tour d’un Taito Station qui une des plus grande chaîne de salle d’arcade. Et c’est en voyant la foule présente, de tout age et de tout niveau que j’ai compris que le monde de l’arcade avait encore de très beau jour devant lui dans son pays d’origine.
Ma borne de jeu de rythme préféré restera celle de Sound Voltex II qui, même si j’ai été vraiment nul, est très bien au niveau des contrôles et des fonctionnalités ( Profil en ligne, possibilité d’enregistrer la vidéo sa partie … ). Et pour ce qui est du prix, il faut compter 100Y ( environ 0.80€ ) pour jouer sur 2 à 3 chansons selon la machine.

On trouve pas mal de videos de joueurs surentraînés qui font passer des jeux tels que Dark Soul pour de la rigolade.


La Playstation 1

Le voici dans sa version la plus courante faite par ASCII. Et on voit aussi le jeu de base ainsi que 2 extensions.

On peut commencer par Beatmania qui est l’un des plus riches en contenu sur Playstation 1. Un jeu de base, mais de nombreuses extensions. Pour utiliser ces derniers il vous faudra lancer le jeu principal puis changer de CD au moment de passer sur l’extension avec d’autres musiques. C’est un des rares jeux à exploiter cette fonctionnalité. Il y aura en tout 13  » jeux  » différents et seulement 1 seul sortira en Europe en 2000.

Konami cherchant à reproduire le réalisme de l’arcade de la même époque, sortira des contrôleurs à l’image des commandes de la borne. Ceux ci se constitue de 5 boutons ainsi que d’une platine ou table tournante, plusieurs versions sortiront au cours de la vie du jeu.


.

Bust A Groove quant à lui mêle combat et rythme. Différents danseurs/combattants, pour des duels en musique. Le jeu se fera discret en Europe et lourdement censuré par rapport à la version Japonaise qui aura une suite, mais pas chez nous


Comment passer à coté de Vib Ribbon ! A l’époque il fut vite oublié et pourtant il possède une grosse particularité qui n’a peut être pas été assez mise en avant à l’époque, celle de pouvoir jouer sur votre musique. En effet, en lançant le jeu, toutes les données nécessaires sont copiés dans la RAM de la console, ce qui permet au joueur de remplacer le CD du jeu par un CD de musique de son choix et ainsi de jouer en rythme sur sa propre musique. L’objectif est de permettre à Vibri de finir le niveau en évitant les obstacles générés selon la musique utilisée. Il aura un petit regain de popularité grâce à sa sortie sur le PSN en 2014.


Et pour finir sur PS1, un jeu qui a refait parlé de lui grace à son remaster sur PS4, il s’agit de PaRappa The Rapper. Encore une fois rien de bien compliquer, il faut presser les bouton en rythme qui s’affichent sur la barre à l’écran. Le joueur peut aussi compléter le rythme, ajouter un mot ou deux.

Au Japon, la marque Fernandes Guitars sortira 4 guitares à l’effigie du jeu. Vendue un peu moins de 30.000Y ( ~ 240€ ) en 2000 avec un total de 2000 exemplaires pour chaque finition.


La Playstation 2

La PS2 arrive et son lot de nouveauté aussi. Au menu : Le retour de Beatmania dans une nouvelle version, Guitar Hero qui réintroduit le genre et se fait une place en Europe, Dance Dance Revolution qui se popularise aussi et Taiko no Tatsujin qui arrive avec son controller unique… Pour ne citer que ça.

Commençons par mon préféré sur PS2 : Taiko no Tatsujin. Dans cette série de jeux ultra coloré, le but est de taper un tambour de Taiko en rythme.
Le controller nommé TaTaCon est composer de 4 parties : Bords extérieur, pour les petites pastilles bleu à l’écran et intérieur pour les petites rouge à l’écran, le tout sur la droite et la gauche, grâce à une commande de bonne facture et plutôt endurante à condition de taper dessus normalement. Il y aura au total 10 jeux de 2002 à 2006 sur PS2, toutes avec des musiques différentes, certains volets se concentreront sur un thème en particulier. L’Amérique aura le droit de tambouriner un peu, mais pas chez nous.

Evidemment les versions arcades bien plus complètes ne finissent pas de fleurir dans les salles et deviennent très populaire. Le jeu est maintenant arrivé en Europe sur PS4 avec un épisode très discret sur le PSN uniquement et une édition physique sur Switch.


Guitar Hero, oui j’en parle depuis le début, mais soyons honnête, c’est l’exemple majeure pour l‘Europe, celui que tout le monde connait, que l’on aime ou pas. Le principe est simple, il faut incarner un guitariste, ou meme bassiste si on le souhaite et jouer sur une guitare plastique. Plusieurs jeux se concentrant sur un seul groupe sortirons aussi.
Pour ma part, mon préféré restera le 3, arrivé en novembre 2007, il regroupe pour moi la meilleure playlist de toute la série avec notamment One de Metallica et la plus emblématique, l’une des plus difficile Through The Fire and Flames de DragonForce, qui est considéré comme un exploit de finir le morceau à la difficulté maximale.


Beatmania II DX (  le titre complet se lit Beatmania 2 deluxe ) est la suite de Beatmania, la version nommée juste Beatmania II sera vite remplacé par la version Deluxe. Exactement le même principe que son prédécesseur, mais avec plus de touche sur le contrôleur dédié ! De 5, on passe à 7 et dans une forme qui rappelle un peu plus celle du piano, celui ci sortira de base sur PS1, mais parfaitement utilisable sur PS2, il y aura même une version premium de meilleure facture et plus proche de la version arcade. De 2000 à 2009, 14 jeux feront leur apparition sur PS2 au Japon et seulement 1 en amérique.

Pour gérer tout ça, Konami va créé la branche BEMANI qui s’occupera de toute les licences de jeux musicaux de la maison mère et donc de la distribution et l’entretien des machines d’arcade, la fabrication des contrôleurs dédiés ainsi que de la création et la distribution de petites consoles électroniques reprenant Beatmania, Dance Dance Revolution, Para Para Paradise, Guitar Freaks et Pop’n Music, malheureusement le public ne sera pas conquis et ces machines ne seront produites que pendant 3 ans ( 1998 à 2001 )


Dance Dance Révolution ou simplement DDR à comme tout les autres débutés sur arcade puis porté sur console de salon. Contrairement aux autres jeux, ce ne sont pas les mains qui serviront à jouer, mais les pieds puisque comme son nom l’indique, il faut danser. Beaucoup plus sportif en somme, mais il est tout de même possible de jouer sur une manette dédiée. Une connexion avec l’Eye Toy est lui aussi possible pour certains volet de la série. 2 Tapis sont disponible, une version plastique pliable ( la plus courante ) et une version métal plus lourde et plus stable et semblerait t-il avec une meilleure réponse aux appuis.

Cette nouvelle façon de jouer à ouvert la voie à diverse prouesse technique surtout sur arcade, on peut citer par exemple un joueur jouant sur 2 emplacement en même temps, d’autres ayant développé une chorégraphie complexe et un plus artistique que de simplement bouger les pieds ou encore ceux qui cherchent le challenge ( et aussi impressionner la galerie ) en jouant dos à l’écran. Beaucoup de vidéo sur Youtube montre de bon nombre d’exploits de ce genre.

Petite anecdote à propos de certains épisodes de DDR sur PS2, le tapis aurait été vue dans des salles de sport tout comme les jeux Zumba Fitness plus récemment, la PS2 étant bon marché et le jeu ainsi que le tapis très courant, cela doit coûté bien moins cher que des machines pro ou d’autres installations.


Rockband fera aussi son apparition comme principal concurrent de Guitar Hero, bien plus complet que ce dernier dans le choix des instruments à jouer, il sera malgré tout moins populaire au début. Pourtant ce n’est pas faute d’encourager le système de jeu à plusieurs, jusqu’à 4 joueurs peuvent être de la partie avec la guitare, le chant, la batterie et la basse. Plusieurs pack de chansons sortiront aussi histoire de varier les plaisirs.


Et voila ce qui conclu le 1er chapitre. Deux autres sont à venir, ils traiteront respectivement la PSP avec la PS3 puis la PS Vita et la PS4

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s