Resident Evil 3, un peu de Nemesis , s’il vous plait!!!

Un peu plus d’un an seulement après nous avoir livré l’excellent remake de Resident Evil 2, Capcom revient avec le remake du troisième volet de sa série-phare, dans lequel le joueur va devoir affronter l’un des plus terrifiants ennemis de l’histoire du jeu vidéo, l’effrayant Nemesis. 

Avec le remake de Resident Evil 2, Capcom était revenue sur l’un des monuments du survival-horror. Un an après, l’éditeur reviens avec le remake du très « contreversé » Resident Evil 3 : Nemesis.

A sa sortie originale , le jeu n’avait pas fait l’unanimité, le jeu s’écartait un peu plus du survival-horror pour nous livrer un jeu davantage orienté sur l’action. Tout en restant très fidèle à Resident Evil 3 Nemesis, ce remake ose prendre quelques libertés dans le récit, en supprimant certaines séquences jugées trop longues et et aider du coup, à faire le pont vers Resident Evil 2.

RESIDENT EVIL 3_20200404192551

 Le jeu reste dans l’ensemble beaucoup plus musclé que son ainé puisqu’il ne sera pas rare ici de devoir affronter une dizaine de zombies tout seul. Les armes sont plus nombreuses aussi, et plus puissantes. En démarrant le jeu en facile, le joueur récupérera d’ailleurs un fusil d’assaut, très pratique pour débuter, même si on s’enlève forcément une partie du plaisir…

Une des grosse particularité de cet opus est la présence du Nemesis, un monstre titanesque des laboratoires d’Umbrella Corps, qui traquera Jill Valentine, tout au cours de l’aventure. Le ton est donné dès la séquence d’introduction avec une séquence de course-poursuite  qui met le joueur sous une intense pression dès les premières minutes de jeu.

RESIDENT EVIL 3_20200403193529

Dans la première partie du jeu,  Resident Evil 3 impressionne avec des séquences de jeu nerveuses et un rythme qui ne retombe pas. Capcom ne crache toutefois pas sur les origines de sa série puisque les frayeurs sont également au rendez-vous avec une mise en scène particulièrement efficace. Resident Evil 3 fait mouche à tous les coups, y compris dans sa narration. Raccoon City est méconnaissable. Assiégée par les zombies, la ville se transforme en un théâtre de peur.

Pour le reste, on retrouve tout ce qui a fait le succès de la franchise et surtout du remake : de nombreux items à récupérer et à crafter, un système de sauvegarde manuel, des énigmes qui forceront le joueur à explorer les décors du jeu et des combats contre des boss titanesques à la difficulté plutôt relevée.

A bien des niveaux, les fans de l’épisode originel auront l’impression de jouer à un nouveau jeu. Les développeurs de Resident Evil 3 n’ont pas hésité à prendre beaucoup de liberté au jeu d’origine, supprimant plusieurs ennemis, boss et séquences de jeu. En 7h top chrono, on finira l’aventure sous un « endgame impressionnant », et on va en redemander. Le jeu encourageant à reparcourir l’aventure avec différents items, dans des modes de difficulté plus ou moins musclés.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

De façon générale, cette promenade dans les rues de Raccoon City est une franche réussite. Le jeu a un rythme plus soutenu que son ainé et certains passages resteront ancrés dans la mémoire des joueurs. On pourra toutefois reprocher à ce remake de ne pas suffisamment jouer la carte du fan-service. On le sent, Capcom tente de nous livrer un produit à destination du grand public.

Les personnages ont tous subi un lifting complet. Jill Valentine, l’héroïne du jeu, adopte un look “plus réaliste”, qui prend là aussi beaucoup de liberté par rapport au design originel. Le résultat est moyennement convaincant, le personnage n’ayant pas énormément de charme ni de personnalité. Capcom a également fait l’erreur de supprimer quelques passages très réussis, comme celui du beffroi. Enfin, on regrette également que la présence de nombreux ennemis à l’écran qui affecte les performances du jeu. Certains ennemis disparaîtront aussitôt abattus. Une façon comme une autre d’éviter des chutes de frame-rate, qui impacte toutefois un peu l’immersion.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Du côté de la réalisation,  Capcom frappe fort avec un moteur graphique qui est désormais exploité à son plein potentiel par les équipes de développement. Les décors fourmillent de détails (et pas mal de clin d’œil à d’autres production de chez Capcom), les animations sont ultra-réalistes, les effets spéciaux en mettent plein les yeux et le tout tourne à 60 images par seconde sans un ralentissement à l’horizon (mise à part, quand trop d’ennemis à l’écran). Tout au plus pourra-t-on lui reprocher quelques modélisations étranges, à l’image des cheveux des protagonistes (un effet mouillé qui est souvent là)

Même constat pour la bande son, terriblement efficace que ce soit en V.O. ou en V.F. Les doublages sont excellents, les bruitages glaçants et les musiques accompagnent parfaitement l’action. le studio réalise pratiquement un sans faute à ce niveau.

Vous pouvez retrouver le test de Resident Evil Resistance par ici : Resident Evil Resistance, de la bonne idée mais…

Le jeu est disponible directement en physique sur  Amazon ou en dématérialiser sur le PS STORE. 
Vous pouvez aussi installer le thème personnalisé dans google Chrome : ici

Prêt à mourir? ou à vous faire courser? 

 

«La PS5 : un bonheur pour les développeurs ?» «TEST Outward» «Kit Presse SONY PlayStation 1997» «nouveau mode multi joueurs» «Resonance Of Fate 4k/Hd Edition» « Manette PS4 a 14000…$? » « PS5 : Les Studios en parlent… » « PS5: Petit résumé des Infos » « Nos coups de cœur…? »

N’hésitez pas à nous suivre ICI pour connaitre toutes nouveautés et rejoignez-nous sur les réseaux sociaux pour partager votre passion

Facebook

Instagram

Twitter

Youtube

 

SOUTENEZ LE FAN CLUB
PLAYSTATION

? Soutenez Le Fan Club PlayStation ?

fan-club-playstation-bas

85 réponses

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s