[TEST] Trails of Cold Steel IV : du JRPG en veux-tu, en voilà !

The Legend of Heroes : Trails of Cold Steel IV est sorti le 27 octobre dernier en Europe, et nous avons eu la chance de pouvoir mettre nos petites mains dessus sur PlayStation 4. Après pas loin de 80 heures de jeu, voilà ce que nous pouvons en dire…

Disclaimer : Test réalisé sur PS4 Pro. Le jeu est entièrement en anglais, y compris les sous-titres, et même si ce dernier reste basique, le jeu reste difficile d’approche et d’accroche pour tout un chacun, surtout si ce Trails of Cold Steel IV est votre premier de la saga.
Afin de ne pas trop spoiler, je resterai volontairement assez évasif sur certaines parties du scénario.

Direction Erebonia !

L’histoire se déroule chronologiquement deux semaines seulement après le volet précédent de la série, nous replongeant dans un contexte où la guerre civile est sur le point d’éclater en Erebonia, continent où se déroulera toute l’intrigue.
Rean Schwarzer, ancien instructeur des héros principaux, est en mauvaise posture puisqu’il s’est laissé envahir par le coté obscur qui sommeillait en lui, et Osborne a réussi à le capturer et le retient dès lors prisonnier.
Tout naturellement, ces anciens élèves de la Classe VII vont partir à sa recherche, car Rean est le seul capable de sauver l’Empire d’Erebonia, en admettant qu’il retrouve la raison.
Cette mission étant désormais capitale, nos héros de la Classe VII vont tenter de réunir le plus de monde possible, et nous retrouverons de « vieux » personnages, mais de nouveaux viendront aussi se greffer dans une première partie d’aventure, avant de passer au chose plus sérieuse… Mais ça je ne vous en dis pas plus !

Quid du contexte ?

Replaçons tout de suite ce nouveau volet de la saga dans son contexte :

The Legend of Heroes : Trails of Cold Steel IV arrive une année après l’épisode 3 qui était excellent et faisait passer l’arc narratif à un autre niveau. Le scénario gagnait en maturité et ce quatrième et dernier opus est donc l’aboutissement de cette aventure qui dure depuis maintenant plusieurs années.
Rappelons aussi que cette quadrilogie s’inscrit elle même dans la série des The Legend of Heroes, qui comprend également les Trails in the Sky.
Comprenez par conséquent qu’a travers les nombreux jeux de la franchise, le lore est immense, et qu’il est assez facile de s’y perdre.


Trails of Cold Steel IV n’est clairement pas fait pour tout le monde. Ce J-RPG vient de l’autre coté du globe, et il y est assez populaire. Mais ce n’est pas forcément le cas chez nous, et soit vous ferez partie des gens qui ont pris le temps de faire les épisodes précédents, soit vous vous êtes clairement perdus !

Que cela ne tienne, le jeu nous permet dès l’écran d’accueil de nous plonger dans des résumés illustrés des trois premiers volets afin de bien aborder ce dernier opus. Bien que se soit une très bonne idée de la part des développeurs, ces résumés sont très complets, voire trop, et d’une réelle complexité, sachant que je vous l’ai dit dans le Disclaimer, tout est en anglais.
En arrivant au bout de ces résumés, vous connaitrez les évènements menant à ce dernier volet de la série et vous serez prêt pour affronter la suite, mais cela vous aura déjà pris pas loin de deux bonnes heures de lecture. « Bon chance ! »

D’ailleurs, en parlant de traduction, c’est vraiment très regrettable car le studio avait fait l’effort pour le troisième volet de proposer une version française, permettant ainsi à l’époque aux joueurs de rentrer plus facilement dans le récit, et dans cette franchise qui a tout de même beaucoup à offrir.
Mais cette traduction devait avoir un coût que ce jeu de niche ne pouvait certainement pas se permettre… C’est dommage, d’autant plus que passer plusieurs heures sur un jeu où il faut sans cesse traduire ce qui est dit, s’avère plus fatiguant et cela a été pour moi un réel challenge de rester concentrer sur les différentes intrigues sans choisir la facilité de juste passer les dialogues tout au long du jeu.

Le titre n’est d’ailleurs pas avare en terme de durée de vie ; il faudra compter entre 70 et 90h pour en venir à bout suivant votre façon de jouer, si vous faites les quêtes annexes ou pas (ce qui est fortement recommandé).
Trails of Cold Steel IV souffre malheureusement d’une perte de rythme dans l’intrigue principale du fait du développement des différents et très nombreux personnages présents dans le jeu. Certains dialogues notamment sont parfois beaucoup trop long, voir assez énigmatiques. Il ne sera pas rare aussi de frôler le fan service, ce qui ravira certainement les joueurs les plus attachés à la franchise, mais rallongeant indéniablement les temps « morts » au milieu de cette aventure épique.

Ces moments alourdissent par conséquent inutilement le titre, et même si beaucoup de scènes et/ou combats épiques viennent contre balancer, les dernières heures pour venir à bout du titre semblent ne plus en finir.

Et parce qu’on parle des personnages, je peux vous garantir que vous ne serez pas déçu à ce niveau là, car il y en a un paquet ! La première grosse partie du jeu sera d’ailleurs consacré à la recherche de ces derniers afin de les convaincre de se réunir autour d’un but but commun. On retrouvera dans le lot des personnages appartenant aux épisodes de Trails of the Sky par exemple.

Techniquement, ça donne quoi ?

C’est la que la bas blesse comme on dit. En effet, le titre n’a jamais réellement brillé par sa qualité graphique sur PS4, et si le moteur graphique se débrouillait encore sur les deux premiers volets sortis sur PS3 et sur PS Vita, clairement en cette fin de génération PS4, ça pique très fort nos petits yeux !
On se retrouve par conséquent à voyager dans des décors datant de la génération précédente pendant des heures. C’est assez malheureux car certains sont plutôt intéressant graphiquement, des bonnes idées artistiques sont présentes.
On saluera aussi tout de même l’effort de Nihon Falcom de nous proposer des effets visuels très sympathiques, dans une style assez bien maîtrisé.
La direction artistique brillera surtout pour son chara-design (le visuel des personnages) qui sauve les meubles. On passe beaucoup de temps dans des dialogues, à découvrir ou à interagir avec la multitude de personnages, alors c’est quand même pas mal que ces derniers soient agréable à regarder !

Le plus souvent, une des forces des J-RPG est aussi de proposer un bande originale des plus agréable et souvent épique, et ici Trails of Cold Steel IV n’est pas en reste ; déjà qu’il vous proposera ses musiques emblématiques sur un disque individuel fourni lors de l’achat de la Frontline Edition (nous en avions déjà parlé ici) les différentes musiques présentes dans le jeu viendront parfaitement s’accorder aux différentes situations dans lesquelles vos héros se retrouveront.
Des musiques épiques pour vos batailles de méchas géants, en passant par des musiques bien plus relaxantes durant vos phases d’exploration, vos oreilles devraient être ravies !

Et puisque nous évoquons la partie sonore du titre, bien que celui-ci soit en anglais par défaut, vous aurez la possibilité de passer au doublage japonais, ce qui apporte, sans nul doute, un petit charme non négligeable à cette aventure, je vous le recommande. /wink

Ils sont où les méchas, ils sont où ?

Alors que les graphisme n’ont pas évolué, il y a autre chose qui n’a pas changé aussi, c’est le gameplay. Mais contrairement au reste, ce n’est pas pour me déplaire !
En effet, on retrouve le système de combat de Trail of Cold Steel III et de la franchise en général, à savoir les affrontements au tour par tour avec la possibilité de se déplacer sur l’aire de jeu entre chaque coup.
Un grand nombre de combo entre les différents personnages seront disponible en les « linkant », leurs donnant la possibilité de s’aider pendant les combats automatiquement, rendant ces derniers plutôt plaisant voir même jouissifs dans certaines situations.
Les magies quand à elles ne sont pas en reste puisque vous aurez à nouveau l’occasion de personnaliser celles-ci efficacement, à la manière des « Materia » dans Final Fantasy VII.


Mais la série des Trails of Cold Steel est surtout connue pour ses combats de méchas géants. Et n’ayez pas peur, vous les retrouverez eux aussi sans problème, même si je dois avouer que les combats semblent moins dynamiques que dans le précédent épisode, mettant ici plus l’accent sur le coté stratégique de ces derniers. C’est cela dit, plutôt bien amené, et reste des moments épiques.

Enfin, nous retrouverons au milieu de toutes ces batailles, le retour des petites activités et divers jeux annexes tels que la pêche par exemple, ou un jeu de carte assez chronophage, venant ainsi encore un peu allonger votre temps de jeu.

Alors, en conclusion, est-ce que ce Trails of the Cold Steel IV conclu avec brio la saga ?

Comme je le disais plus tôt, le jeu de Nihom Falcom s’adresse principalement aux connaisseurs de la saga. Vous passerez sûrement à coté de beaucoup de chose si vous n’avez pas fait les jeux précédents, ou si vous n’êtes pas familier à cet univers.
En effet, un novice aura beaucoup de mal à accrocher, et c’est pas faute d’essayer. Les développeurs auront mis pas mal d’outils en place afin de palier à ce « défaut », mais ce J-RPG n’en reste pas moins difficile d’accès pour tout un chacun. Malheureusement, ce n’est pas la version intégralement en anglais qui va aider. C’est vraiment dommage, car le jeu a beaucoup de bonnes idées à proposer…

Les férus de la licence apprécieront certainement tout de même cette conclusion, qui propose d’ailleurs deux fins alternatives suivant les choix que vous aurez fait durant votre aventure. Les joueurs un peu moins sensibles devront faire preuve d’un certain courage pour arriver à la fin de ce dernier, même si le système de combat est très dynamique et les personnages attachants.

Les petites longueurs dans le scénario, dues en partie au développement individuel de chaque personnage rajoutera beaucoup de temps de jeu, même trop, je pense qu’une bonne dizaine d’heures en moins aurait été plus digérable dans l’ensemble.

Pour conclure, ce Trails of Cold Steel IV, est loin d’être mauvais, il a somme toute de nombreuse qualités qui feront que les amateurs de J-RPG se plairont dans cette licence, en commençant de préférence par les premiers épisodes.
Cependant, il aura peut être du mal à charmer le joueur non averti, qui devra s’armer de courage et de patience afin d’affronter les obstacles se dressant entre lui et l’aventure palpitante de ce quatrième et dernier volet de la saga Trails of Cold Steel. Vous êtes prévenus !

Si vous vous sentez malgré tout l’âme d’un guerrier, vous pouvez toujours trouver le jeu dans son Edition Frontline par ici (actuellement à 54.99€), celui-ci étant notamment vendu avec la Bande Originale du jeu, qui comme je vous le disais, est très enivrante.


En espérant que ce test vous ait plu, je dois à présent remonter dans mon armure mobile géante, et vous quitter pour de nouvelles aventures ! /bye



Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s